Le prix du diesel augmente, les Français le boudent… ou presque !

0
100
Diesel

L’OPEP a décidé de réduire sa production et le prix du diesel à la pompe a augmenté. Et cela ne s’arrêtera pas, en raison du truchement de différents régimes fiscaux, revus pour réduire l’écart entre le diesel et l’essence. Face à cette augmentation, les Français optent de moins en moins pour des véhicules diesel.

Hausse du prix du diesel

En effet, l’année 2016 termine sur une hausse du diesel pour atteindre 1,2134 euro le litre en moyenne. Selon le ministère de l’Energie, le diesel est à sa cinquième semaine d’augmentation consécutive. Une situation à l’opposé de l’année dernière durant laquelle le diesel était sous le seuil de 1 euro le litre. Mais, moins pire que celle de 2012 quand ce carburant atteignit 1,5 euro le litre.

Pourquoi cette hausse des prix à la pompe ?

Cette hausse du prix du diesel est due à la croissance des cours de pétrole suite à la décision de l’OPEP de diminuer sa production. Ces cours ont, en effet, augmenté en novembre dernier de 20%.

Si l’évolution des cours du pétrole reste difficile d’anticiper, le prix du diesel à la pompe, lui, continuera sa montée en janvier 2017. Cette augmentation atteindra 3,9 centimes, contre 1,1 centime pour l’essence. L’écart entre ces deux types de carburant va diminuer davantage, surtout que les différentes fiscalités pesant sur les produits énergétiques pénalisent le diesel.

Conséquence sur l’achat de véhicules diesel

Les consommateurs, eux, ont bien compris la situation. D’où la baisse de leurs achats en diesel. Selon l’Union française des industries pétrolières (UFIP), la consommation du diesel, durant les 11 premiers mois de l’année 2016, a connu une hausse très timide : 0,3%. Celle de l’essence a bondi, par contre, de 3,1% durant la même période. C’est ce qui explique la chute des ventes de véhicules diesel. Si en 2012, les immatriculations neuves de véhicules diesel avaient réalisé un taux de 64,4%, en 2016 on n’en compte que 38%.

REPONDRE