Barclays achève sa sortie de la banque de détail en Europe avec diverses cessions au fonds AnaCap

0
135
Logo de Barclays

Après l’Italie, le Portugal et l’Espagne, Barclays vient de solder son activité de banque de détail et gestion de fortune en France. Elle a, en effet, cédé au Fonds de private equity AnaCap 74 succursales de détail, une entreprise d’assurance-vie, de gestion d’actifs et de placements et de courtage, a annoncé la banque britannique, le 12 décembre dernier, dans un communique de presse. Barclays quitte ainsi définitivement la zone euro, exception faite de ses activités d’investissement et de financement des entreprises.

Jes Staley
Jes Staley – Source : barclays.com

Jes Staley, son Directeur Général, s’explique : « l’activité en France est attrayante, avec une forte clientèle et une bonne proposition, mais elle n’est plus au cœur de notre stratégie ». « Une autre étape positive dans la réduction de notre unité Non-Core, en créant une Barclays plus concentrée et plus simple, et en libérant ainsi la bonne performance de notre activité principale », a-t-il ajouté.

Ce communiqué de presse n’a pas indiqué toutefois le montant de cette opération. Tout ce qu’il fait savoir est que cette transaction permet à Barclays de réduire ses pertes mutualisées du pôle No-Core d’environ 155 millions d’euros.

Les employés, eux, n’ont rien à craindre. Jes Staley a précisé que « tous les salariés du secteur français de la distribution et de la gestion d’actifs et des investissements feront partie du portefeuille d’entreprises d’AnaCap après l’achèvement ».

Cette acquisition constituerait le deuxième investissement français d’AnaCap, après le rachat, en 2014, d’AssurOne Group, premier courtier d’assurance numérique. Elle lui permettra également de conforter sa présence en Europe. Les placements bancaires d’AnaCap, société spécialisée en private equity de services financiers européens, comprennent Aldermore au Royaume-Uni, MeDirect en Belgique, Mediterranean Bank à Malte, Equa en République Tchèque et FM Bank en Pologne – récemment rebaptisé Nest Bank.

PARTAGER
Article précédentBrexit : Les banques fuiraient Londres
Prochain articleParis EUROPLACE interpelle les candidats aux Présidentielles
Redouane Chakir
Après des études poussées en Finance, Redouane Chakir a démarré sa carrière dans la presse économique et financière. ll est maintenant directeur général de l'agence de conseil en communication éditoriale et média-training "Edito Conseil" et Consultant/Formateur en entrepreneuriat et leadership auprès de plusieurs organisations internationales.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here