Biocarburants : une startup veut faire rouler les voitures au whisky !

0
227
Biocarburant / Carburant au Whisky

Logo Celtic RenewablesLa société Celtic Renewables fait le buzz avec après avoir fait rouler la 1e voiture au biobutanol – carburant obtenu à partir des résidus de la production de…whisky ! Vous ne rêvez pas, le whisky pourrait devenir la prochaine source importante de carburant pour nos voitures au moment où les critiques de certains biocarburants fusent. On peut prendre l’exemple du biodiesel qui est fabriqué à partir d’huile de tournesol ou de colza. Certains reprochent à ce carburant d’utiliser des terrains qui devraient être destinés à l’agriculture tout comme le bioéthanol avec les céréales ou la betterave.

Celtic Renewables
Source : Celtic Renewables

Le whisky est en tout cas ce sur quoi mise la société écossaise : « ce carburant est un biocarburant durable qui peut directement remplacer l’essence ou le gazole ». Ce carburant « est produit à partir du « draff », les grains d’orge riches en sucre utilisés dans la fermentation pour produire le whisky et du « pot-ale », le liquide de levure issu de la fermentation ». Draff et pot-ale sont mélangés, traités et fermentés pour obtenir une sorte de bouillon duquel le butanol provient.

Utilisation de sous-produits biologiques dans la création de ce carburant

Utilisation de sous-produits biologiques dans la création de ce carburant
Source : Celtic Renewables

Une bonne alternative à ce que promet Nicolas Hulot sur l’avenir des carburants comme l’essence et le diesel

Photo de Nicolas Hulot
Nicolas Hulot, –
Source : gouvernement.fr

Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique et solidaire, a lancé le « Plan Climat » pour accélérer la transition énergétique et climatique de la France. Ce «  Plan Climat » a pour principale objectif de limiter les émissions de gaz à effet de serre et de faire en sorte de pouvoir atteindre la « neutralité carbone » d’ici 2050. D’après Nicolas Hulot, la France devrait interdire la commercialisation des véhicules diesel ou essence d’ici à 2040 – seuls des véhicules électriques et hybrides pourront donc être achetés.

C’était sans compter sur les possibilités offertes par les biocarburants produits à partir de whisky…D’autant plus que la production de ce nouveau biocarburant s’inscrit dans une démarche de développement durable : pas besoin de culture dédiée ! Comme le disait déjà en 2010 Richard Dixon, responsable pour l’Ecosse du Fonds mondial pour la nature,: « contrairement à d’autres, ce nouveau biocarburant pourrait être produit sans causer de dégâts massifs aux forêts et la nature ».

La transition pourrait également se faire par étape car ce nouveau carburant peut facilement s’intégrer à l’essence ou au diesel (entre 5% et 10%) sans avoir à adapter les voitures et sans risque pour les moteurs.

Le biobutanol à partir du whisky : nouvelle source de revenus pour l’Ecosse

drapeau de l'EcosseLa production de ce biobutanol s’effectue à partir des résidus qui sont inutilisables dans la fabrication du whisky. Il ne s’agit donc pas d’utiliser des cultures mais des déchets. Cette découverte a été faite grâce à une équipe de scientifiques en Écosse dirigée par Martin Tangey, aussi directeur du Centre de recherche de l’Université Napier d’Edimbourg.

Les distilleries pourront ainsi dégager un revenu supplémentaire avec leurs déchets ! L’Ecosse pourrait bien profiter de sa position dominante dans la production de whiskey (1e producteur au monde) pour devenir aussi le 1e producteur de ce nouveau carburant. Si l’on considère que sur les 10 dernières années, les exportations de whisky ont augmenté de près de 50%, les perspectives pour ce nouveau carburant sont positives pour l’Ecosse.

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here