Pouvoir changer facilement de banque : la loi Macron pourra-t-elle modifier la donne ?

0
82
Changer de banque

Le 6 février dernier, la loi Macron est entrée en vigueur pour faciliter la mobilité bancaire. Certains comparent déjà cette date au 10 janvier 2012, moment où Free Mobile est arrivé sur le marché de la téléphonie en France. On connaît la suite : des prix extrêmement bas qui ont entrainé des flux massifs de clients entre les opérateurs qui se font désormais la guerre pour proposer la meilleure offre.

La loi Macron aura-t-elle le même effet sur le secteur bancaire que Free Mobile sur le secteur des télécommunications ?

loi macronCette loi Macron, continuité du service d’aide à la mobilité bancaire de la loi Hamon de 2014, permet donc de changer de banques beaucoup plus facilement car les démarches administratives sont prises en charge par les établissements. Dans la majorité des cas, les clients refusent de changer de banques devant l’ampleur de la tâche même s’ils sont insatisfaits de la banque qu’ils utilisent.

Ainsi, on imagine bien que les « grands établissements classiques » comme BNP, Société Générale ou LCL verront de nombreux clients se tourner vers des établissements proposant une gestion de leurs comptes ou de produits financiers moins chers ou un meilleur service client.

Des frais bancaires toujours plus élevés

Les établissements financiers doivent actuellement faire face à un environnement global de faibles taux d’intérêt ce qui pèsent sur leurs revenus. De plus, les nouvelles technologies ainsi que la finance digitale proposent des solutions moins chères que les solutions traditionnelles. De ce côté là aussi, les rendements des banques traditionnelles sont sous pressions.

Les frais de tenue de compte de 54 banques ont augmenté/vont donc augmenter en 2017 (voir articles ici et ici) d’environs 13% selon une enquête réalisée par le comparateur meilleurebanque. Pour les retraits effectués dans une autre banque que votre banque principale, les coûts devraient également de 4,5%. Concernant les cartes de crédit, l’augmentation devrait être en moyenne de 3,35%.

Plus d’opportunités pour attirer de nouveaux clients et réinventer la finance

Selon UFC Que Choisir « les français ne sont que 4,3% à changer de banque chaque année (contre 10% des Européens) »

Photo de Gregory Guermonprez
Gregory Guermonprez – Source: Linkedin

Pour Gregory Guermonprez, directeur de Fortuneo France, les clients sont regardants sur les frais bancaire qu’ils pensent pouvoir réduire en changeant de banque : « selon un tout récent sondage Opinion Way, 86% des Français pensent pouvoir réaliser des économies en comparant les frais bancaires et près de 20% d’entre eux ont l’intention de changer de banque cette année ».

Le sondage Opinion Way de Boursorama montre que 12% des français se disent prêts à changer de banque dans le cas où tout est pris en charge pour eux. Ceux qui étaient réticents à changer à cause de toute la paperasserie n’ont plus d’excuse, le transfert automatisé des domiciliations bancaires de la loi Macron est une véritable avancée. Mais passeront-ils vraiment à l’acte ?…

Cette loi Macron permet également à d’autres acteurs d’émerger pour proposer des solutions bancaires innovantes et moins chères. On pensera d’abord aux banques en ligne qui proposent de nombreuses promotions. Les néo-banques, ou banques nouvelle génération, qui veulent également s’imposer pour offrir au client un meilleur contrôle de leur argent.

REPONDRE