Qu’est ce que le taux Eonia et comment est-il utilisé ?

0
13402
crédit

Très souvent méconnus, les taux d’intérêt de marché sont pourtant essentiels à la bonne compréhension de l’environnement économique et monétaire mais également à celle de l’évolution des différents produits bancaires et financiers. L’un de ces taux d’intérêt de marché est l’Eonia.

Les caractéristiques de l’EONIA

Eonia (Euro Overnight Index Average) est la référence du prix de l’argent au jour le jour sur le marché interbancaire de la zone euro depuis le 04/01/1999. La traduction française de l’Eonia est TEMPE pour Taux Européen Moyen Pondéré. L’Eonia résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis (opérations dites en blanc sur le marché interbancaire) réalisées par les banques retenues pour le calcul des Euribor. Ces derniers taux couvrant les durées allant d’une semaine à un an.

Eonia est calculé par la Banque Centrale Européenne et il est publié par la fédération bancaire européenne (http://www.euribor-ebf.eu/) du lundi au vendredi, pour tous les jours d’ouverture du système de règlement interbancaire « Target 2 ».

Par convention, les taux Eonia du samedi et du dimanche sont ceux du vendredi précédent et l’Eonia d’un jour férié est celui du jour ouvrable précédent.
Le panel des banques qui participent à la cotation de l’Eonia (et de l’Euribor) repose sur des critères de marché. Ces banques sont celles qui bénéficient des meilleures notations de la part des agences de notation. Elles sont sélectionnées en veillant à ce que la diversité du marché monétaire de l’euro soit correctement reflétée.

Les banques choisies (http://www.euribor-ebf.eu/euribor-eonia-org/panel-banks.html) pour le calcul de l’Eonia font partie des banques des pays de l’Union Européenne ou des banques de pays se situant en dehors de l’Union Européenne.

Le panel des banques :

  • Autriche : Erste Group Bank AG – RBI (Raiffeisen Bank International)
  • Belgique : Belfius – KBC
  • Finlande : Nordea – Pohjola
  • France : Banque Postale – BNP-Paribas – HSBC France – Société Générale – Natixis – Crédit Agricole s.a. – Crédit Industriel et Commercial CIC
  • Allemagne : Landesbank Berlin – Bayerische Landesbank Girozentrale – Deutsche Bank – Commerzbank – DZ Bank Deutsche – Genossenschaftsbank – Norddeutsche Landesbank Girozentrale – Landesbank Baden-Württemberg Girozentrale – Landesbank Hessen – Thüringen Girozentrale
  • Grèce : National Bank of Greece
  • Irlande : AIB Group – Bank of Ireland
  • Luxembourg : Banque et Caisse d’Épargne de l’État
  • Pays-bas : ING Bank – Rabobank
  • Portugal : Caixa Geral De Depósitos (CGD)
  • Espagne : Banco Bilbao Vizcaya Argentaria – Banco Santander Central Hispano – Confederacion Española de Cajas de Ahorros – CaixaBank S.A.
  • Autres banques des pays de l’Union Européenne : Barclays Capital – Den Danske Bank – Svenska Handelsbanken
  • Banques internationales : UBS AG – Citibank – J.P. Morgan Chase & Co – Bank of Tokyo Mitsubishi

Eonia correspond donc à la moyenne des cotations de ces banques sachant que les cotations les plus basses et les plus élevées sont éliminées. Une moyenne des cotations restantes est ensuite réalisée.

Depuis le 3 septembre 2007, l’EONIA est publié avec 3 décimales après la virgule. L’Eonia est coté au comptant sur la base d’une convention de calcul nombre de jours exacts sur 360 jours.

Enfin, Eonia sert de référence pour le calcul d’autres grands indicateurs monétaires. Le Taux Moyen Mensuel du Marché Monétaire (T4M ou TMM) est la moyenne arithmétique mensuelle de l’EONIA alors que le TAM (Taux Annuel Monétaire) est le taux de rendement d’un placement mensuel renouvelé chaque fin de mois pendant 12 mois, les intérêts étant capitalisés (le taux de référence pour le calcul des intérêts étant est le T4M de chaque mois).

L’évolution de l’EONIA

L’environnement économique ayant fortement évolué depuis 1999, l’Eonia aura progressivement vu son niveau baisser, comme le montre les deux tableaux ci-dessous, pour se situer désormais très près des 0 %.

L'évolution de l’EONIA

La cible de taux d’intérêt définit par la Banque Centrale Européenne est d’ailleurs l’EONIA qui apparait régulièrement dans ses graphiques (voir ci-dessous) avec ses taux directeurs.

Taux des opérations principales de refinancement de l'Eurosystème et Eonia

L’utilisation de l’Eonia

L’EONIA et les opérations bancaires et financières

Depuis son lancement, le taux Eonia est devenu un taux sous-jacent à de nombreuses opérations et aux produits bancaires et financiers.
Le taux interbancaire Eonia, comme l’Euribor d’ailleurs, est intégré dans la formule de calcul qui sert à déterminer le taux futur du Livret A. Depuis le 1er février 2008, le taux du Livret A est constitué par la moyenne entre la moitié de la somme de la moyenne mensuelle de l’Euribor 3 mois et la moyenne mensuelle de l’Eonia. Le taux de rendement du Livret A sert ensuite de référence pour tous les livrets bancaires.

Le taux Eonia est régulièrement appliqué comme une référence (benchmark) dans le cadre de la gestion des SICAV et des fonds commun de placement monétaire. Un exemple, parmi tant d’autres, est celui de LBPAM EONIA 6-12 MOIS de la Banque Postale Asset Management. Dans la notice d’information, il est ainsi indiqué que l’objectif de gestion est de réaliser, une performance supérieure de 0,40 % à celle de l’Eonia, sur la période de placement recommandée, nette des frais de gestion réels, tout en préservant le capital du FCP. Autrement dit, l’objectif de performance du fonds est de battre le taux quotidien du marché monétaire.

Eonia est également utilisé dans le cadre des prêts immobiliers à taux variable à destination des particuliers voir des crédits de trésorerie aux entreprises.

L’Etat français est lui-même utilisateur de l’Eonia. Il permet, en effet, de mesurer la performance de la gestion de la trésorerie de l’Agence France Trésor.

gestion de la trésorerie de l’Agence France Trésor

Il s’agit de l’un des trois indicateurs permettant d’appréhender les résultats obtenus sur les placements ponctuels de trésorerie de l’Etat.

L’Eonia et les opérations sur les dérivés

EONIA est également un support sous-jacent à des contrats ou à des options sur les marchés dérivés. On retrouve ainsi régulièrement ce taux dans des opérations de swap de taux d’intérêt. Le swap de taux d’intérêt est un contrat de gré à gré d’échange de flux d’intérêts fixes contre des flux d’intérêts variables en euro entre deux contreparties avec un échéancier prédéterminé.

Le taux fixe est arrêté lors de la mise place du contrat de swap alors que le niveau du taux variable Eonia est constaté et recapitalisé chaque jour jusqu’ à la date de paiement du flux variable.

Euronext a aussi créé des contrats à terme reprenant Eonia comme support (Voir site du NYSE Euronext sur les Global Derivatives).

Euronext a créé des contrats à terme reprenant Eonia comme support

ONE MONTH EONIA INDEXED FUTURES CONTRACT est le contrat Eonia un mois. Il s’agit d’un contrat standardisé.
Pour rappel, un contrat à terme donne la possibilité de s’assurer ou de s’engager sur un prix fixé, dès aujourd’hui pour une date future, pour une quantité déterminée d’un produit donné, qui s’appelle le sous-jacent. L’actif sous-jacent du contrat à terme Eonia est donc le taux EONIA. La valeur nominale de ce contrat est de 3 000 000 euros.

Les échéances sont mensuelles sachant qu’un minimum de trois mois d’échéances consécutives est proposé et qu’un maximum de douze échéances peut être ouvert.

La cotation du contrat Eonia est effectuée par rapport à la base 100 moins le taux d’intérêt Eonia anticipé à terme (qui est assez proche du taux spot et il l’est encore davantage si l’échéance du contrat est proche -sauf en cas de fortes incertitudes-). A titre d’exemple, si le taux Eonia anticipé à terme est de 1 %, le contrat cote 99 alors que si ce même taux EONIA est anticipé à 3 %, le contrat cote 97 (97 % de 3 000 000).

Exemple :

Prenons l’exemple (repris sur http://forum.actufinance.fr/le-contrat-eonia-P218858/) de l’utilisation du contrat EONIA avec un fond d’investissement qui redoute une baisse des taux d’intérêt à court terme. Le fonds veut se garantir le taux de son prochain placement de 21 millions d’Euros qui sera mis en place le 01/10/2012 échéance le 30/09/13 ; sachant que le taux de placement sera celui constaté au 30 septembre 2013.

Le niveau actuel de l’Eonia est 2,70 %. La valeur du contrat est 97,35 (le taux EONIA anticipé est donc de 2,65 % contre un taux effectif actuel de 2,70 %).

Le fond d’investissement intervient en achetant 7 contrats Eonia le 30 septembre 2012 avec comme échéance le 30/09/13 (sachant que les contrats peuvent néanmoins être revendus à tout moment par le fond d’investissement).

Le 30/09/13, Le taux spot et le taux à terme sont équivalents.

Prenons plusieurs scénarios pour démontrer l’utilité de cette prise de position. A à la date du 30/09/13, le contrat à terme Eonia cote:
A. 97,00 %.
B. 98,00 %.
C. 98,50%.

A. Sur l’achat de ses 7 contrats Eonia, le fond d’investissement perd la différence entre 97,35 son prix d’achat et 97,00 son prix de vente, soit une différence de 0,35 % (sur une base de 3 000 000 d’euros X 7 contrats). Parallèlement, il bénéficie d’un placement de 21 millions d’euros à un taux de 3 % puisque si le contrat vaut 97, le taux Eonia cote alors 3 %. Sa rémunération nette est donc de 2,65 % soit le niveau auquel Eonia se situait au moment où les contrats ont été achetés.

B. Sur l’achat de ses 7 contrats Eonia, le fond d’investissement vend à 98 des contrats achetés 97,35, il enregistre donc un bénéfice de 0,65 (sur une base de 3 000 000 d’euros X 7 contrats). Parallèlement, il bénéficie d’un placement de 21 millions d’euros à un taux de 2 % puisque si le contrat vaut 98, le taux Eonia cote alors 2 %. Sa rémunération nette est donc de 2,65 % (placement à 2% + le gain de 0,65%) soit de nouveau le niveau auquel Eonia se situait au moment où les contrats ont été achetés.

C. Sur l’achat de ses 7 contrats Eonia, le fond d’investissement vend à 98,50 des contrats achetés 97,35, il enregistre donc un bénéfice de 1,15 (sur une base de 3 000 000 d’euros X 7 contrats). Parallèlement, il bénéficie d’un placement de 21 millions d’euros à un taux de 1,50 % puisque si le contrat vaut 98,50, le taux Eonia cote alors 1,50 %. Sa rémunération nette est donc de 2,65 % (placement à 1,50% + le gain de 1,15%) soit de nouveau le niveau auquel Eonia se situait au moment où les contrats ont été achetés.

Le fond d’investissement a approximativement figé son rendement à 2,65 %. En effet, il faut noter que les versements de flux ne s’effectuent pas aux mêmes dates. Le paiement des intérêts sur le placement du fond d’investissement a lieu à la fin septembre 2013 alors que les encaissements (intérêts sur la rémunération des appels de marge positifs) ou les décaissements (intérêts sur le coût des appels de marge négatifs) sur le contrat Eonia ont lieu chaque jour ouvré. D’autre part, le fond d’investissement a acheté une valeur notionnelle de 7 contrats à 2 920 500 (97,35/100 X 3 000 000) X 7 = 20 443 500 soit un montant qui est légèrement différent de ses 21 millions d’euros de trésorerie. Sa couverture est donc en réalité imparfaite. Le fond d’investissement peut néanmoins considérer la différence comme supportable ou alors recourir à une technique de couverture de gré à gré pour affiner sa couverture.

REPONDRE