Credit Agricole : bouffée d’air frais

    0
    151

    Rassuré. Les intervenants se sont rassurés après l’annonce d’un plan de sauvetage des deux grands spécialistes américains du refinancement immobilier. Fannie Mae et Freddie Mac vont ainsi être nationalisés de fait, ce qui permet d’éviter une crise systémique de la finance mondiale déjà mal en point après la crise des ‘supbrimes’ et ses conséquences. Les actions des banques remontent donc en flèche en ce début de semaine sur les places boursières, alors que la menace de nouvelles provisions s’éloigne… Tout est cependant loin d’être réglé dans cette affaire, mais l’action du Trésor Américain démontre qu’il entend rester maître de la situation et qu’un effet domino après la mise en faillite d’un établissement bancaire n’est pas à craindre…

    Conséquences. Parmi les titres qui reprennent du poil de la bête, on trouve en bonne place le Crédit Agricole. La banque verte avait été contrainte d’annoncer des comptes trimestriels très détériorés récemment. Parmi les effets de la crise financière, les provisions ont été nombreuses sur les créances immobilières à risques, mais aussi afin de tenir compte du manque criant de liquidité sur de nombreux produits dérivés… Dans la mesure où les normes IFRS imposent de retenir à leur valeur de marché les produits en portefeuille, les établissements financiers ont été contraints de passer à la paille de fer une partie de leur portefeuille. Avec une stabilisation du marché immobilier américain et un éventuel retour progressif à la normale sur le marché des créances immobilières, les comptes des banques pourraient se redresser plus tôt que prévu.

    Avenir tracé. Depuis la fin 2006, le titre Crédit Agricole a perdu 60% de sa valeur. Cette évolution reflète la baisse marquée des résultats du groupe qui pourraient enfin repartir à la hausse lors des prochaines publications. La valeur n’est pas forcément notre favorite dans le secteur car elle a pris beaucoup de risques, via certaines de ses filiales, contrairement à un établissement comme BNP Paribas qui apparaît comme un des meilleurs élèves de la classe. Nous pensons tout de même que le potentiel d’appréciation de l’action Crédit Agricole est important si les comptes traduisent bel et bien le redressement attendu à moyen terme. On pourra ainsi conserver la ligne en portefeuille.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here