Il fraude l’assurance mais est trahi par un object connecté (un pacemaker dans le cas présent)

0
1048
Arnaque à l'assurance

Alors que Ross Compton a réussi à s’échapper de sa maison en flamme avec quelques affaires et à survivre à un terrible incendie, son implant cardiaque artificiel, aussi appelé pacemaker, nous donne une version de l’histoire totalement différente soulignant une fraude à l’assurance…

Que nous dit Ross Compton ?

incendie, maison en flammeLe 19 septembre 2016, Ross Compton – un Américain de l’Ohio – appelle la police pour signaler un incendie meurtrier à son adresse.

Alors que les flammes dévastent sa maison, le propriétaire sait qu’il soit s’échapper…mais pas avant d’avoir pu prendre quelques affaires !

Il a en tout regroupé 15 choses selon les enquêteurs qu’il aurait placées dans une valise avant de quitter la maison. Avec sa canne, il a pu casser une fenêtre par laquelle il a balancé ses affaires avant de sortir précipitamment de sa maison.

Pour les enquêteurs, ce scénario semble assez surréaliste

Dans cette histoire, il semblerait que Ross s’est donné beaucoup de mal et de travail pour quelqu’un qui devait s’échapper d’une maison en feu. Sans parler du fait qu’il s’agissait d’un homme ayant un pacemaker et qui avait besoin d’une pompe cardiaque externe pour survivre…

D’autres détails ont également renforcé l’idée que ce n’était pas un incendie accidentel. Le chef adjoint des pompiers, Jeff Spaulding, a souligné qu’il avait remarqué que le feu semblait avoir pris à plusieurs endroits. Il a également remarqué qu’à mesure que l’odeur du feu s’adoucissait, l’odeur d’essence devenait plus forte…

Que nous dit son pacemaker ?

pulsations cardiaques issues d'un pacemakerLes enquêteurs ont réalisé qu’ils pouvaient demander à utiliser les données du pacemaker de Ross pour savoir s’il disait vrai, s’il était stressé ou si son pouls était descendu sous un certain niveau. Ils ont donc demandé, et obtenu, un mandat de perquisition pour collecter et analyser les données du cœur de Ross avant, pendant et après l’accident.

Ils ont ainsi pu découvrir que son rythme cardiaque ne présentait aucun pic de stress qui aurait du apparaître avec une émotion forte ou la peur de mourir dans un incendie. Sans parler du fait que son cœur ne montrait aucun signe d’effort physique alors qu’il dit avoir eu le temps de ramasser et d’emballer quelques affaires, de casser la fenêtre de sa chambre et de transporter des objets plutôt lourds

Il a donc du oublier les 400 000 USD qu’il devait récupérer de l’assurance et il s’est retrouvé devant la justice

justiceAlors qu’il essayait de faire passer l’incendie de sa maison pour un simple accident, l’analyse de son rythme cardiaque via son pacemaker l’a rendu coupable d’être à l’origine de l’incendie.

Cette histoire fut la 1ere de ce genre en Ohio où les enquêteurs ont pu utiliser les données en provenance d’un pacemaker pour corroborer les détails d’une affaire en cours. Depuis, les enquêteurs ont utilisé « cette méthode » dans plusieurs cas dont 2 homicides et ont pu obtenir des arrestations.

Quand les objets connectés aident à détecter les fraudes à l’assurance

Objets connectésAinsi, les objets connectés et la e-santé sont de plus en plus utiles dans les enquêtes pour déterminer la véracité de certains scénarios et permettent de lutter contre la fraude à l’assurance.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here