Les traders et les banquiers sous l’effet de la cocaïne ?

2
939
cocaine

De nombreuses causes ont été évoquées pour expliquer la crise financière de 2008. Une nouvelle cause est avancée par le professeur David Nutt qui est un spécialiste des drogues, conseiller du gouvernement de Gordon Brown en 2009. Il a ainsi affirmé la semaine dernière, au Sunday Times, que certains banquiers avaient été amenés à prendre des risques irrationnels sous l’effet de la cocaïne qui leur procurait un « excès de confiance ».

En réaction à ces déclarations, le Guardian, dont le Point se fait l’écho, a donné la parole à Geraint Anderson, un ex-analyste financier qui lui a déclaré : « Je ne peux qu’être d’accord. La cocaïne (je m’y connais) est une drogue qui vous met dans un état d’exubérance excessive et vous pousse à parler de choses dont vous ne connaissez rien avec beaucoup de conviction ».

Un autre salarié anonyme du secteur de la finance a lui affirmé: « qu’il existe un parallèle frappant entre l’addiction à une drogue et certains aspects de la finance » ou encore qu’il se rappelle : « qu’il mélangeait cocaïne et alcool avec ses clients de l’époque, pour ne rien sentir, même après huit pintes ».

La Commission européenne va peut-être devoir envisager les prélèvements urinaire ou sanguin dans le monde de la finance afin de détecter d’éventuelles traces de drogues 🙂

2 COMMENTAIRES

  1. Pour information, c’est le monde de la finance qui dicte ses règles à la Commission Européenne!

    Notez ce commentaire : Thumb up 0 Thumb down 0

  2. Effectivement Flow, ce n’est pas faux. J’élargirais même « légèrement » : la finance dicte ses règles au monde…

    Notez ce commentaire : Thumb up 0 Thumb down 0

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here