Michelin : une entreprise fiable

0
1677
logo Michelin

Les analystes du Crédit Suisse ont utilisé la méthode des dix principes d’investissement développés par l’économiste américain Benjamin Graham : elle consiste à rechercher selon plusieurs critères, des sociétés solides qui affichent une décote par rapport à leur valeur intrinsèque. Sur les entreprises du secteur automobile passées en revue, seules, deux se démarquent. Il s’agit de Michelin, en France et de Volkswagen, en Allemagne.

Ainsi, le PER de Michelin est de 6,1 en 2010, un rendement de 4,9 % sur son dividende et un ratio de dette brute/valeur d’actif de 46 %. Les analystes conseillent donc l’action Michelin à « surperformance » avec un objectif de cours à 70 euros. À la clôture de la Bourse de Paris, le titre Michelin a gagné 1 % à 42,40 euros. Une bonne nouvelle pour le groupe de pneumatiques dirigé par Michel Rollier.

REPONDRE