Le Top 7 des mythes et idées reçues sur l’investissement

0
351
investissement

1# Penser qu’investir est trop risqué et en plus, vous n’êtes pas un parieur dans l’âme

Chaque décision que nous prenons dans la vie comporte des risques. Après avoir lu cet article, vous pourriez sortir, tomber et vous cassez le bras…

Il existe différents niveaux de risques peu importe l’utilisation que vous faites de votre argent. Même lorsque vous mettez votre argent sur un compte bancaire, il y a un risque que la banque fasse défaut et que vous ne puissiez jamais récupérer votre argent.

L’investissement est complètement différent des jeux d’argent. Vous n’avez pas besoin d’entre un parieur pour investir sur les marchés.

Lorsque vous investissez votre argent dans un actif, vous le faites car d’après votre analyse, vous espérez récupérer un rendement positif dans le temps en plus de votre capital de départ. Lorsque vous pariez, vous ne faites que mettre de l’argent dans des jeux de hasard en espérant obtenir un gain.

Certains pensent que la spéculation sur les marchés boursiers se rapproche des jeux de hasard mais comme nous l’avions expliqué dans un article précédent, il y a une différence entre un investisseur et un spéculateur. Dans tous les cas, pour atténuer les risques il est important de diversifier les véhicules de placements que vous utilisez.

2# Penser qu’investir n’est que pour les riches

Investir n’est pas uniquement fait pour les personnes aisées. N’importe qui est capable d’investir. Si vous mettez de côté une certaine somme d’argent chaque mois, vous réussirez à obtenir un montant que vous pourriez utiliser pour ouvrir un PEA ou investir dans tout autre produit financier avec des frais de gestion et d’achat/de vente raisonnables.

Si vous avez des connaissances économiques et financières suffisantes, vous pouvez également utiliser des courtiers en ligne qui vous permettent d’augmenter votre exposition au marché grâce à l’effet de levier et au trading sur marge. Cependant, ce style de trading est plus risqué et est plutôt catégorisé dans la spéculation que l’investissement.

3# Penser que les investisseurs professionnels sont forcément plus intelligents

De nombreuses études montrent que les analystes et les managers de fonds professionnels ne peuvent continuellement battre les marchés. De plus, ces investisseurs professionnels sont des êtres humains comme les autres qui commettent des erreurs et qui se laissent parfois dépasser par leurs émotions.

4# Penser que les actifs qui ont le plus baissé vont forcement remonter à partir de maintenant

Il arrive parfois que certains actifs qui chutent fortement, rebondissent tout aussi vigoureusement. Cependant, il faut se demander quelles raisons ont entrainé une chute des prix si violente…

La situation financière d’un pays ou d’une entreprise peut être désastreuse. Une entreprise peut être impliquée dans des scandales, avoir un carnet de commandes complètement vide ou il peut y avoir un changement important et non-anticipé de la direction. La spéculation sur des actifs qui se sont fortement dépréciés est assez risquée et complexe, elle demande donc un certain savoir-faire.

5# Penser que l’investissement à l’étranger est beaucoup trop risqué

Une exposition aux actions internationales permet souvent au contraire de réduire le risque global de votre portefeuille. A titre d’exemple, d’après les données de Fidelity, un portefeuille avec 70% de titres américains et 30% de titres provenant de l’international a été moins risqué et plus rentable sur les 65 dernières années qu’un portefeuille totalement américain.

De manière générale, les investisseurs sont sous-exposés aux marchés internationaux ce qui ne permet pas une diversification optimale des risques. Trop souvent les investisseurs européens pensent qu’investir dans des multinationales européennes permet d’obtenir une diversification internationale adéquate, alors que ce n’est pas le cas.

6# Penser que plus il y a de positions sur votre compte et plus votre rendement final sera élevé

Il faut toujours se rappeler que les impôts, les pénalités et les commissions pèseront sur votre performance finale. Plus vous avez de positions ouvertes et plus vous paierez de frais de garde, de frais de rollover, de frais d’achat et de vente etc.

Il est aussi important de noter que plus vous détenez de positions ouvertes, notamment dans les moments de fortes volatilité et d’incertitudes, plus le risque que vos transactions se transforment en perte est grand.

7# Penser que les entreprises des produits que vous utilisez est un bon investissement

Investir d’après un biais émotionnel parce que vous utilisez un produit n’est pas le choix le plus pertinent que vous pouvez faire. Vous ne devriez pas investir en fonction de vos habitudes de consommation car il n’y a aucun lien entre vos goûts, la gestion d’une entreprise et ses perspectives de développements.

De la même façon, il ne faut pas condamner un produit financier, un secteur d’activité, une zone géographique ou une entreprise parce qu’elle vous a fait perdre de l’argent dans le passé. Rappelez-vous que « les performances passées ne préjugent pas des performances futures » et que les actifs changent en fonction de l’environnement macroéconomique dans lequel ils évoluent.

Il existe bien d’autres mythes sur l’investissement. Quelles autres fausses idées sur l’investissement rencontrez-vous souvent ? Partagez-les en laissant un commentaire.

REPONDRE