UBS inquiète les analystes

0
119

Après avoir subi les impacts causés par la crise de la dette souveraine européenne et des risques persistants sur l’économie mondiale, UBS se montre très prudente pour affronter l’année 2012.

La banque suisse a d’ailleurs annoncé une performance peu satisfaisante pour son quatrième trimestre. En effet, le groupe présidé par Sergio Ermotti enregistre un bénéfice net de 256 millions de francs, soit l’équivalent de 325.25 millions d’euros, au titre du quatrième trimestre contre 1,02 milliard au cours du trimestre précédent.

Sur le banc des accusés, la banque cite en plus des incertitudes économiques qui continuent de peser sur la dette souveraine, le ralentissement économique mondial ainsi que le déficit du budget fédéral américain.

REPONDRE