Comment choisir au mieux son broker forex ?

L’une des étapes les plus difficiles pour un trader est probablement de choisir son broker. En effet, il suffit de taper sur Google «broker » ou «courtier en ligne » pour réaliser qu’il existe une multitude de brokers à votre disposition. Le réel problème est de savoir lequel choisir.

D’abord, soyons clair, il n’existe pas de critères pré-établis afin de choisir son broker. Chaque trader a ses propres exigences. Certains privilégient par exemple des brokers proposant la plateforme Mt4 tandis que d’autres s’intéressent à des brokers permettant de trader sur des paires contenant des devises exotiques comme la lire turque ou encore le dollar de Hong Kong. Sachez toutefois que de nombreux sites sur internet proposent des comparatifs entre brokers qui donnent déjà un petit aperçu.

Cependant, il ne faut pas s’arrêter là. Le mieux en général avant de choisir définitivement un broker, c’est de le tester. Rien de plus simple puisque les brokers proposent tous des comptes démo qui sont de plus en plus de durée illimitée et qui permettent de trader sans prendre de risque en condition réelle. L’avantage d’ouvrir un compte démo, c’est que vous pouvez tester les plateformes, savoir si elles sont ergonomiques, profiter des informations et des actualités de day-trading mis à disposition de votre broker…Le plus important, en règle général, c’est aussi de tester la réactivité du service clientèle en y ayant recours. N’hésitez pas à les appeler, d’abord pour savoir s’ils disposent de correspondants qualifiés francophones et ensuite pour tester leur capacité à vous aider en cas de problème. Un temps d’attente trop long, des hésitations sont souvent mauvais signes.

Multiplier ainsi les ouvertures de comptes démo afin de pouvoir tester en toute liberté les brokers qui vous intéressent. A terme, très souvent, de nombreux traders conservent plus d’un broker.

Bien qu’aucune règle ne puisse être mise en avant dans le choix d’un broker, il faut toutefois prendre conscience de certains critères sur lesquels il ne faut pas déroger. Il est généralement préférable de s’adresser à un broker agrée ou possédant une licence bancaire. La liste des brokers agréés en France est disponible sur le site de la Banque de France. En Suisse, le Conseil Fédéral a récemment décidé d’obliger les brokers forex à détenir une licence bancaire ce qui a pour objectif de faire un peu le ménage dans un milieu où de nombreuses fraudes ont eu lieu et donc de rassurer les investisseurs potentiels. Evidemment, le fait d’avoir un agrément et même d’être réputé n’évite pas certaines mésaventures comme en témoigne la faillite retentissante du géant Refco en 2005, deux mois après son introduction en bourse. Toutefois, un agrément et une licence bancaire rassurent plus et ouvrent des voies de recours en cas de litige plus aisément, ce qui n’est pas le cas d’un broker qui est uniquement régulé au Panama ou à Belize par exemple.

Ainsi, afin de sécuriser au maximum ses fonds, mieux vaut s’adresser à des brokers ou des courtiers en ligne présents dans des pays où la réglementation est favorable aux investisseurs comme en France. La deuxième solution est de s’adresser à des banques mais cela implique une mise de fonds initiale très importante. A titre d’exemple, la Deutsche Bank ne propose des ordres qu’à partir de 100 000 euros.