Actufinance
Contacter l'équipe d'Actufinance.fr, le site de toute l'actualité financière
 

les crédits de trésorerie



es crédits de trésorerie aux particuliers peuvent être décomposés en trois principaux groupes : les prêts personnels et affectés représentent 67 % du total des encours, les prêts revolving pèsent pour 21,5 % des encours et enfin les autres types de crédits (avance en comptes débiteurs, crédit bail,...) équivalent donc à 11,5 %. L’encours de ces autres types de crédit concernent notamment le découvert et la facilite de caisse.

Schema représentant la répartition des crédits de trésorerie

Définition d'un crédit de trésorerie

Le crédit de trésorerie est la forme de concours la plus simple qu’un banquier puisse consentir à sa clientèle de particuliers. Il permet de répondre aux différents besoins de la clientèle.
  • Un dépassement temporaire et difficilement prévisible comme par exemple de la réparation d'une automobile.
  • Un dépassement temporaire et prévu comme des prélèvements d'électricité ou de téléphone.
  • Une anticipation des dépenses sur des entrées prévues. Le client est alors dans l'attente de recettes non encore encaisées.
  • Une volonté de conserver les produits d'épargne. Le client souhaite alors bénéficier d’un crédit de trésorerie pour conserver ses produits de placement et leurs différents avantages (assurance-vie,...).
Deux types de crédit de trésorerie se rencontrent principalement ; la première catégorie, et est la plus courante, est le découvert. La seconde, moins fréquente, est la facilité de caisse. Ces deux types de crédit de trésorerie ont pour point commun d’autoriser une position débitrice sur le compte du client et de ne pas être adossé au financement d’un bien en particulier. Pour ce type de crédits, les banques exigent rarement des garanties personnelles ou réelles de la part de leurs clients (à l’exception des montants importants).

Le découvert bancaire

Un découvert bancaire se définit par une position débitrice sur un compte bancaire qui permet de faire face à un décalage de trésorerie ou à l’utilisation anticipée d’une rentrée de fonds.

La durée d’un découvert bancaire peut atteindre plusieurs mois et est donc assimilé à un crédit à la consommation.

Le découvert peut correspondre à un besoin de trésorerie relativement important. Son montant est déterminé en fonction de la situation de chaque client. En conséquence, aucune règle générale ne peut être fixée.

Le découvert autorisé est souvent un crédit de plus de 3 mois. Dans ce cas de figure, il s'impose à lui le formalisme des crédits à la consommations. La banque doit donc remettre une offre préalable de crédit à son client. Cette offre est valable pendant 30 jours.

Le découvert peut aussi être ponctuel et ne pas avoir été préalablement autorisé par la banque. Le sort de ce découvert dépend alors de la banque et des relations que le client entretient avec elle. En tout état de cause ,ce découvert non formalisé ne doit dépasser une durée supérieure à 90 jours.

La facilité de caisse

La facilité de caisse est une autorisation de la part d'une banque autorisant un compte de dépôt à présenter pendant une courte période (quelques jours) un solde débiteur et donc à pallier des difficultés de trésorerie de très courte durée.

En effet, une facilité de caisse, avec l’existence d’un débit en compte d’une durée supérieure à 90 jours, doit faire l’objet d’une offre préalable (loi Scrivener).

Dans le cas contraire, la banque est déchue du droit aux intérêts et l’emprunteur est alors uniquement redevable du remboursement du capital.

La facilité de caisse est donc normalement inférieure aux revenus déposés par le client sur son compte de façon à assurer un solde créditeur au moins une fois par mois.



IMPORTANT : La facilité de caisse et le découvert sont consentis par les banques à des taux très élevés (entre 14 et 19%), qui doivent toutefois restés inférieurs aux taux de l'usure.

Vous avez aimé cet article de notre guide de la banque ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

 


lire aussi...

La loi bancaire et les principales directives

             Voir le sommaire

Les activités bancaires traditionnelles : Le crédit

 
 
Actufinance - coffres-banque.jpg
NEWSLETTER DE LA FINANCE
Recevez gratuitement par mail
l'actualité économique et financière
Offres d'emploi en finance
emploi en finance
Consulter les offres
Déposer une offre
Tests professionnels
Forum de la finance
forum de la finance
Venez discuter, confronter vos opinions, poser vos questions dans le forum de la finance
Annuaire financier
annuaire de la finance
Consulter l'annuaire Le TOP des votes
Derniers sites ajoutés Ajouter un site
Le TOP des visites Modifier un site
Agenda financier
agenda financier
Salons, congrès...
Les liquidations du SRD
Les jours de clôture à la bourse
espace savoir
Lexique financier
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Guide de la banque
Guide du crédit
Fusions Acquisitions
Proverbes, citations & adages boursiers
Outils de la finance - outils de simulation
outils de la finance
Convertisseur de devises
Calculateur de Taux
Simulateur d'emprunt
Calcul de l'impôt sur le revenu
Calculatrice
Services pratiques
services pratiques
Formulaires administratifs Cartes & itinéraires
Annuaire professionnel Noms de domaines
Traducteur multilingue Météo






 
Partenaires - Contacts - Publicité - ActuFinance recrute - Forex - bourse - immobilier - rapports annuels - comptabilité - biographies - Langues : EN NL
© Actufinance - Tous droits réservés.
 
vous aimez la finance et actufinance.fr ?